top of page

Instabilité géopolitique et risques naturels : des enjeux de l’assurance de personne


Voyageurs réguliers pour raisons professionnelles ou français expatriés à l’étrangers, la couverture du risque dit « de séjours » est un élément essentiel d’un contrat de prévoyance.


Pour des séjours ponctuels (voyages) ou sur une longue durée (résidence à l’étrangers) les critères permettant d’évaluer le niveau de risque sont en constante évolution. En effet, la tarification d’un risque assuranciel est basée sur sa probabilité de survenance (études statistiques, constats). Or appréhender le risque de séjours nécessite une analyse fine de ses différentes composantes.


Un risque géographique, une pluralité de facteurs


Afin de déterminer si les séjours concernés entrent dans la catégorie des risques assurables, devant faire l’objet d’une tarification spécifique, ou être exclus de la couverture, il est essentiel de prendre en compte différents éléments entrant en interaction.


Tout d’abord, la profession exercée peut avoir une influence sur ce risque (visite d’un site industriel potentiellement à risque, activité stratégique, ou profession pouvant être exposée, journaliste…).


Ensuite, la durée et la fréquence des séjours est également prise en compte (enjeux à court, moyen ou long terme).


Il convient également de prendre en considération le contexte spécifique de chaque destination et identifier un enchevêtrement des critères de causalité :

1. L’instabilité géopolitique (Attentats, émeutes et mouvements populaires, conflits armés, criminalité).

Il s’agit là du critère principal permettant de définir le niveau de risque : faible, moyen ou élevé.


2. Les transports et infrastructures :

Le développement des réseaux de communication (densité) et des infrastructures, leur état (maintenance/entretien, vétusté), l’accès aux soins…


3. Le niveau de développement social influe également sur les conditions sanitaires, le risque épidémiologique…


4. Les risques naturels :

Conditions climatiques endémiques ou phénomènes exceptionnels : cyclones, tremblements de terre, inondation…


Les risques inhérents à la situation géopolitique et les risques naturels sont en constante évolution, obligeant les assureurs à adapter leurs grilles d’évaluation. Il faut toutefois préciser qu’une fois que le risque est accepté par l’assureur, il ne sera pas réévalué, même en cas de changement de situation dans le pays concerné.

Comentários


ACTUALITÉS

bottom of page